Le PTZ a évolué en janvier 2016, les conditions d’attributions et les modalités des prêts à taux zéro ont été révisées afin d’élargir  la distribution de cette aide aux primo-accédants d’un logement neuf ou ancien (sous conditions de travaux).

Le prêt à taux zéro est un prêt immobilier pouvant être contracté pour financer l’achat ou la construction d’un premier bien immobilier au titre de la résidence principale. Sans frais de dossier ni intérêts, ce prêt ne permet pas à lui seul l’acquisition d’un logement et doit être associé à un prêt immobilier principal avec éventuellement un apport personnel du primo accédant. Il est accordé par des banques ayant signé une convention avec l’état et la société de gestion du dispositif.

Selon Sylvia Pinel, Ministre du logement (interview accordé à IMMONOT): « Cette refonte du prêt à taux zéro repose sur notre volonté de permettre à plus de personnes, notamment aux jeunes, d’accéder à la propriété. Dans les zones tendues où le foncier est cher et le niveau de la construction insuffisant, le prêt à taux zéro doit permettre de bâtir davantage, pour mieux répondre aux besoins des ménages. Par exemple un célibataire résidant en région Parisienne qui gagne 2 500€ par mois peut désormais envisager l’achat d’un bien neuf de 180 000€, en bénéficiant d’un prêt à taux zéro de 60 000€ avec un différé de remboursement de 5 ans. Auparavant ce n’était pas possible. D’autres exemples sont consultables sur le site www.ptz.gouv.fr ».http:/http://www.immonot.com/interview-de-personnalites/r45-a-492/Exclusif-Sylvia-Pinel-nous-parle-du-PTZ-2016.html

MON COURTIER peut vous accompagner dans vos démarches afin d’obtenir le meilleur financement en incluant le PTZ.